CONTACTER L'AFFI
Pour toutes informations

Adresse postale  :
60 rue Anatole france
92300 LEVALLOIS PERRET

Courriel

Espace membres

Le 3 décembre 2019, dans la continuité de l'intervention de Monsieur Bernard CATHELAIN, membre de directoire de la Société du Grand Paris lors de l'AG de novembre 2019, l'AFFI a organisé une visite de la fabrique du métro. Retrouvez dans cette article le compte rendu de la visite.

Rédacteur U. Pisu

La fabrique du métro du Grand Paris Express est située à Saint-Ouen dans la zone d’activité Parc Valad au 50 rue Ardouin.
Nous sommes accueillis par la responsable de La fabrique du métro, Coraline Knoff et son équipe qui nous présente la conception des lieux dont l’idée d’origine date de la phase des études de faisabilité du Grand Paris Express (période 2011/2012).  Ouvert dans la configuration actuelle depuis le 18 septembre 2018, la Fabrique du métro a pour objectif d’être un site d’immersion dans le Grand Paris Express pour les élus, les entreprises intervenantes et le grand public. L’aménagement des gares y est présenté en grandeur réelle par des maquettes, des panneaux et des vidéos dans un site sur deux niveaux d’un total de 2500 m2 afin d’être au cœur de l’aventure humaine et technique de la construction du nouveau métro. Cet aménagement évolue en fonction des marchés d’équipement signés. Pour les scolaires, la visite permet aussi de découvrir les métiers de la construction d’une infrastructure du transport.


En commençant la visite, guidés par Nathan, nous pénétrons dans le tunnel représenté par des arceaux lumineux sur un fond noir et nous plongeons aussitôt dans la géologie du sous-sol en regardant l’exposition des carottes prélevées lors des sondages géotechniques. A noter que la profondeur moyenne des tunnels est d’environ 25 m sous le terrain naturel.
Tout le long du tunnel, un ensemble de panneaux explique la géologie des sous-sols, les méthodes de construction du tunnel et des gares. Nous découvrons ensuite une maquette en modèle réduit d’un tunnelier utilisé pour creuser et construire le tunnel et des pièces en grandeur réelle des dents de coupe du tunnelier.
Une maquette en modèle réduit représente aussi le tunnelier spécial (fabriqué en Allemagne à 30 km de Strasbourg) utilisé pour le creusement et la construction des puits verticaux d’accès des pompiers, d’évacuation des voyageurs et de ventilation dont la hauteur varie jusqu’à 50 m. Ces puits permettent de relier la voirie au tunnel conformément à la réglementation française (accès des pompiers au tunnel tous les 800m).
Au printemps de l’année prochaine, une maquette de demi-voiture de train de la ligne 15 en grandeur réelle (soit 9 m de maquette) viendra compléter l’exposition et permettra de s’immerger dans une voiture de train de la ligne 15 fabriqué par Alstom. Il est aussi envisagé d’exposer une portion de voie ferrée (traverses béton en pose béton).
En sortant du tunnel nous abordons la maquette du quai dont 25 m sont représentés (sur un total de 54 m pour la ligne 16 et 108m sur la ligne 15). Nous marchons alors sur des grands carreaux posés au sol qui incluent des motifs en relief d’aide au guidage des voyageurs.
En levant les yeux, les façades de quai de grande hauteur (comme sur ligne 14 à Paris ou à Lille) se présentent à nous avec les portes vitrées où la ligne 15 est représentée par un cercle avec les noms des gares ainsi qu’un plan complet des lignes de métro. Au-dessus des portes vitrées, un bandeau court le long du quai : il intègre une signalétique fixe et des écrans dynamiques d’information des voyageurs. Au-dessus du bandeau une cloison monte jusqu’au plafond car les gares du Grand Paris Express sont des gares isolées du tunnel (la ventilation de confort et de désenfumage est spécifique à la gare).
En nous retournant à l’opposé des façades de quai, nous voyons le mobilier accroché au mur (sièges, poubelle, borne d’appel) et la trame prévue pour accrocher notamment la signalétique. Un design de principe permet d’identifier les gares du Grand Paris Express, charge aux architectes d’aménager chaque gare sur la base de la boîte à outils de design.


Afin de monter à la salle supérieure nous empruntons l’ascenseur situé sur le quai (il n’y a pas de maquette d’escalier mécanique). L’espace ascenseur inclut une zone refuge en cas d’incendie car les ascenseurs sont prévus pour évacuer les voyageurs (en particulier les personnes en situation d’handicap) même en cas d’incendie en tunnel ou à quai afin d’améliorer la sécurité des voyageurs en privilégiant l’évacuation immédiate à l’air libre. Cette approche de sécurité est une première en France.
A noter, que les gares seront mécanisées pour la montée et aussi pour la descente en plus des escaliers fixes (paire d’ascenseurs et, en général, escaliers mécaniques) de l’entrée de gare jusqu’au quai.
Arrivés au niveau supérieur, nous découvrons un point d’information voyageurs et une zone prévue pour l’accueil voyageurs semblable à une recette voyageurs. Dans ce niveau sont exposés plusieurs maquettes de gares à échelle réduite où on peut distinguer la gare vue de la voirie (bâtiment, parvis), les différents niveaux internes des gares ainsi que la disposition des quais. De plus, pour avoir plus de détail sur une gare de son choix, un bloc pupitre/écran géant interactif permet de sélectionner une gare sur la carte interactive du pupitre et ainsi de visualiser les détails constructifs et d’aménagement la gare choisie sur l’écran.
Enfin, nous terminons dans une salle de projection où à la demande des visiteurs sont présentés :
- un film où en parcourant le tracé de la ligne 15 sud nous découvrons chaque quartier et sa gare vu d’avion
- un film montrant le tunnelier en action vu de l’intérieur du tunnel.
A noter que la salle de projection est prédisposée pour mettre en service une zone d’immersion 3D.
En retournant à l’entrée de la Fabrique du métro, il nous est remis une plaquette de présentation du site.  


 

Partenaires AFFI

Alstom Arcadis BombardierCertifer Egis Rail

FIF FNTPINGEROP RATP SNCF SYSTRA